Peau d'Âne (2017)

Peau d’ Âne a fui le plus loin possible. Elle s’est cachée, s’est enlaidie, a fait les plus basses besognes pour juste une chose : échapper à son père.

Le temps passe et un jour l’envie lui revient d’être propre, d’être belle.

Elle décide d’aller se laver à l’eau pure et vive de la rivière.

Elle revêt sa plus belle robe dans le secret de sa chambre et s’offre au clair matin.

Le prince ne l’a pas encore vue par le trou de la serrure, leur histoire n’a pas encore commencé.

Cet instant est une histoire de guérison, un moment entre elle et elle-même.

[terre glaise, cire, pigments]